COURTIER EN FINANCEMENT A QUOI CA SERT ?

Un courtier est un intermédiaire en Opération de Banque (IOB) chargé de représenter ses clients afin de leur présenter les meilleures conditions de prêt.

Le courtier n'est pas un banquier, il ne gère pas votre futur emprunt, mais un grossiste chargé de négocier aux meilleures conditions les offres de ses partenaires et de rediriger chaque client vers la banque correspondant le mieux à son profil et au projet.

Une banque est quant à elle chargée de vous prêter les fonds et d'en suivre les remboursements, moyennant une contrepartie financière : les intérêts, et une contrepartie commerciale : ouverture des comptes, moyens de paiement...

Contrairement à un conseiller bancaire, le prêt est au cœur du métier de courtier. Ce dernier ne fait que cela  et maîtrise parfaitement les offres des différentes banques. Ceci n'est pas toujours vrai pour les conseillers bancaires qui doivent gérer et assimiler les connaissances sur plus de 300 produits commercialisés, divers et variés, allant de l'épargne au crédit, en passant par les services de gestion du compte et les assurances.

On peut considérer le conseiller bancaire comme un généraliste là où le courtier est un spécialiste du crédit.

Le courtier vous facture des honoraires qui peuvent être très variables et surlesquels il faut être vigilant, sous cette réserve gain de temps, conseils et économies sont au rendez-vous de ceux qui passent par un courtier.

A noter : vous pouvez très bien parvenir par vous-même à obtenir des conditions similaires à celles des courtiers. Il vous faudra vous armer de patience et faire le tour d'une trentaine de banques, avec à chaque fois des heures de négociation, pour arriver à un résultat sensiblement identique.

 Un courtier vous fait gagner du temps et de l'argent

FACE A LA MULTITUDE DES COURTIERS LEQUEL CHOISIR ?

La recommandation n'est pas toujours suffisante : vous ne pouvez plus faire uniquement confiance à la parole de votre agent immobilier (commissionné différemment selon les courtiers) ou aux bons conseils de vos connaissances (rémunéré parfois à 300 euros chez certains courtiers, grâce au système de parrainage).

Différents point sont à examiner :

- Mode d'exercice : courtier en agence ou courtier internet ?  

Un courtier en agence reçoit ses clients autant de fois que nécessaire au sein de ses propres locaux ou directement au domicile de ceux-ci. Il détermine avec eux les différents plans de financement, constitue les dossiers qu'il enverra aux banques. Le courtier négocie alors avec chaque banque et obtient les accords fermes et définitifs qu'il remettra à son client en contrepartie des honoraires. Le courtier a un vrai rôle de mandataire et est rémunéré par les honoraires que vous lui verserez au moment du déblocage du prêt.

Le courtier à distance peut faire la même chose mais par téléphone. Certains monteront le dossier et procèderont de la même manière pour sélectionner les banques et obtiendront eux aussi des accords fermes et définitifs. D'autres, se contentent de vous rediriger vers leurs partenaires bancaires avec qui ils ont pré-négocié un package, il vous est alors nécessaire de défendre votre cas vous-même pour faire jouer la concurrence, sous réserve que votre dossier soit accepté par la banque lors de ces fameux rendez-vous.

Affaire de sensibilité :  pour la recherche d'un gain de temps et de conseils personnalisés, choisissez un courtier en agence qui prendra en charge le dossier du début jusqu'à la fin. Les contacts physiques ont souvent un impact indéniable sur le reste de la relation et le bon déroulement de votre dossier.

- Les caractéristiques de l'entreprise sont aussi des éléments fondamentaux :

Une société ayant une dizaine d'années d'expérience possède normalement un réseau et un nombre de partenariats plus étendus qu'un courtier qui vient tout juste de débuter. 

Regardez les partenariats bancaires et d'assurances signés par les courtiers. Tous les courtiers n'ont pas accès aux mêmes banques ni aux mêmes assureurs. Certains de ces derniers réservent l'exclusivité de leurs produits à un seul courtier, d'autres font aussi une sélection des meilleurs courtiers qui commercialiseront leurs contrats.

Favorisez un courtier qui exerce proche de votre lieu de travail ou de votre lieu d'habitation. Les courtiers locaux auront tendance à mieux collaborer avec certaines banques qui reçoivent les dossiers directement en agence (ce qui est le cas par exemple du CIC/Crédit Mutuel, des Caisses d'Epargne ou bien encore des Banques Populaires). La collaboration cordiale d'un courtier avec une de ces agences peut parfois révéler d'agréables surprises sur les conditions finales accordées au client.

Au niveau des frais, faites attention aux extrêmes. L'absence d'honoraires d'un courtier peut cacher des frais bancaires ou une qualité de service incertaine. Certains courtiers exercent sous le régime d'agent commercial et appliquent des frais de dossier qui sont parfois 2 à 5 fois supérieurs à ce qui se pratique en moyenne…

Les réseaus de courtage en franchise ont des frais de 1 % du montant du financement qu'on découvrent parfois en fin de parcours...

Performance, conseil, notoriété, proximité, sont les éléments clefs à prendre en considération.

POURQUOI IL NE FAUT CONSULTER QU'UN SEUL COURTIER

Une fois sélectionné un courtier en fonction des critères ci dessus, il ne sert strictement à rien de consulter plusieurs courtiers. Si vous consultez plusieurs courtiers, le premier qui enverra votre dossier aux banques vous proposera un financement de la part de ses partenaires ceux ci ne pourront plus être consultés par un autre courtier : c'est la règle appliquée par les banques.

La concurrence ici est une fausse bonne idée : outre le risque d'une défiance de la banque recevant plusieurs fois la même demande, le courtier compétent pourra reléguer votre dossier au second plan et préfèrera se concentrer sur les dossiers qui lui sont exclusivement confiés. Car c'est sur ceux-ci qu'il a le plus de chance d'être rémunéré.

Consulter un seul courtier est le meilleur choix

 REMUNERATION DU COURTIER

La banque verse au courtier une commission forfaitaire, plafonnée par les banques en fonction du volume d'affaires généré. A cela s'ajoutent les honoraires.

Les courtiers ne touchent pas un pourcentage de votre taux d'intérêt ce qui gonflerait le taux d'intérêt du prêt.

En France, le système de rémunération des courtiers vous garantit d'obtenir toujours la meilleure proposition de prêt distribuable par l'intermédiaire choisi… son intérêt est donc avant tout de vous fidéliser pour que vous parliez de lui auprès de votre entourage.

ET LE REGROUPEMENT DE CREDITS ?

Le regroupement de crédits, aussi appelé restructuration, consolidation ou rachat de crédit, est une solution financière qui tente de répondre à une situation d'endettement excessif.

L'objectif du rachat de crédits est de diminuer le montant global des remboursements mensuels.

Le rachat de crédit peut permettre de réduire les mensualités, mais en augmentant la durée de remboursement et éventuellement en baissant le taux.

Cette solution consiste à substituer un ou plusieurs crédits déjà existants par un seul et unique crédit, à un taux si possible moins élevé, mais amortissable sur une durée plus importante en adéquation avec les revenus de l'emprunteur. Les particuliers peuvent ainsi trouver une solution viable à leur surendettement ou envisager de financer un nouveau projet.

Il existe de multiples situations de regroupement des crédits :

- le rachat locataire qui regroupe plusieurs crédits à la consommation,

- le rachat immobilier qui regroupe crédits immobilier et crédits à la consommation,

- le rachat de crédit dans le cadre d'une séparation ou d'un divorce.

- le rachat visant à réduire les remboursements actuels pour permettre de financer un nouveau projet : locataires pour acheter un bien immobilier, propriétaires pour financer des travaux, une autre acquisition, les études des enfants ou un voyage... 

- le rachat de crédit par achat/vente à réméré.

Un rachat de crédit accompagné d'une baisse de mensualités repousse la charge des remboursements dans le temps. Finalement, l'emprunteur échange des dettes à court terme contre une dette à long terme.

 

D'AUTRES INTERROGATIONS ? APPELEZ NOUS AU 06 64 54 49 59